En 2015, plus de 471 000 traitements non chirurgicaux ont été faits pour corriger des problèmes de laxité cutanée (relâchement de la peau). Avec l’âge, les grossesses, l’exposition répétée aux rayons UV (soleil et/ou salon de bronzage) et la génétique, la peau change de tonus, de texture et de coloration. Pour contrecarrer les signes du temps, une multitude d’options thérapeutiques s’offrent à vous afin d’améliorer les zones souvent négligées que sont le cou, les bras, le ventre et les genoux. Toutes ces solutions sont basées sur les mêmes principes, soit la production de collagène, d’élastine et d’acide hyaluronique, et ce, à l’aide de technologie à base de chaleur. Cette dernière crée une dénaturation du collagène existant, entraînant ensuite un processus de réparation tissulaire à l’aide des fibroblastes et, ultimement, la création de nouvelles fibres de collagène.

Avant d’opter pour un traitement à base de radiofréquence avec ou sans aiguilles, de lumière pulsée (IPL ou BBL) ou d’Ultherapy (Ulthéra) avec ou sans combinaison d’injections de Radiesse, il faut au préalable obtenir une évaluation avec un médecin. Ce dernier déterminera si le relâchement cutané de la zone à améliorer est compatible avec ces traitements non invasifs ou si l’approche chirurgicale est de mise. Évidemment, les attentes du patient quant aux résultats doivent être clarifiées afin d’éviter des déceptions. Par exemple, un patient qui présente une laxité cutanée sévère et qui est candidat à un redrapage chirurgical ne doit pas s’attendre à obtenir les mêmes résultats avec un traitement de radiofréquence ou d’IPL. Par contre, chez un patient avec une laxité cutanée légère à modérée, le patient peut obtenir de magnifiques résultats, et ce, avec un temps de rétablissement nul, aucune interruption des activités quotidiennes et peu, voire même, aucun inconfort.

Que l’on choisisse la lumière pulsée (BBL SkinTyte) ou la radiofréquence, le patient doit avoir plusieurs séances de traitements (5-6) espacées de trois à quatre semaines chacune. Les résultats peuvent prendre jusqu’à six mois avant de se manifester. Il s’agit du délai nécessaire à la création du nouveau collagène, de l’élastine et de l’acide hyaluronique.

Pour ce qui est de la combinaison Ulthéra et Radiesse, un traitement aux ultrasons ciblés associés à l’injection de Radiesse sera effectué lors de la première visite. Ensuite, lors des deux visites suivantes, espacées d’un mois chacune, seules les injections de Radiesse seront administrées. La propriété du Radiesse est également la création de nouveau collagène et d’élastine par une stimulation des fibroblastes grâce aux particules d’hydroxylapatite de calcium qui le composent. L’obtention des résultats est différée de trois à six mois selon les mêmes principes tel que mentionné précédemment.

Êtes-vous une bonne candidate ou un bon candidat? N’hésitez pas à venir nous rencontrer pour en savoir davantage sur le traitement le mieux adapté à votre condition.